Système cardiovasculaire

Les manœuvres du massage suédois sont orientées pour diriger le sang vers le cœur. Le retour veineux y étant facilité, le cœur se relaxe, diminue sa fréquence de battements  et son muscle s’étire davantage. Ce massage dilate les vaisseaux artériels et veineux de la peau et des muscles, permettant qu’une grande quantité de sang vienne irriguer les organes massés. Ces organes sont donc mieux alimentés, mieux oxygénés et mieux drainés de leurs déchets. On peut remarquer une considérable augmentation du nombre de globules blancs de 11 à 13% dans un massage de détente. Ces derniers, aussi appelés leucocytes, sont responsables de combattre les microbes, de remplacer nos cellules mortes par de nouvelles et ils ont même le pouvoir de manger des cellules dites cancéreuses. En plus de renforcir notre système immunitaire, le massage réduit la tension et l’hypertension artérielles. Comme abordé dans la section traitant du système digestif, l’hypertension artérielle, dont un important facteur est le stress,  grafigne l’intérieur de l’artère du cœur, laisse s’y déposer des matières grasses et provoque à long terme l’athérosclérose. Le sang circule moins bien, et son oxygénation est réduite, ce qui peut engendrer des crises d’angine de poitrine ou encore un infarctus au muscle du cœur. Le massage a le pouvoir de réduire le stress; jumelé à un mode de vie sain et une bonne alimentation, le massage agit en prévention de plusieurs complications possibles.

La lymphe, un liquide translucide passant dans le système lymphatique et se dirigeant vers le sang, circule seulement dans le mouvement. Ce système a entre autres pour rôles d’éliminer des microbes et des toxines. De plus, il transporte des anticorps à partir des ganglions lymphatiques, où ils sont formés, jusqu’au sang. L’activité physique, tout comme le massage, qui agit un peu comme l’exercice sur les muscles, favorise sa bonne circulation.

Les manœuvres du massage suédois sont orientées pour diriger le sang vers le cœur. Le retour veineux y étant facilité, le cœur se relaxe, diminue sa fréquence de battements  et son muscle s’étire davantage. Ce massage dilate les vaisseaux artériels et veineux de la peau et des muscles, permettant qu’une grande quantité de sang vienne irriguer les organes massés. Ces organes sont donc mieux alimentés, mieux oxygénés et mieux drainés de leurs déchets. On peut remarquer une considérable augmentation du nombre de globules blancs de 11 à 13% dans un massage de détente. Ces derniers, aussi appelés leucocytes, sont responsables de combattre les microbes, de remplacer nos cellules mortes par de nouvelles et ils ont même le pouvoir de manger des cellules dites cancéreuses. En plus de renforcir notre système immunitaire, le massage réduit la tension et l’hypertension artérielles. Comme abordé dans la section traitant du système digestif, l’hypertension artérielle, dont un important facteur est le stress,  grafigne l’intérieur de l’artère du cœur, laisse s’y déposer des matières grasses et provoque à long terme l’athérosclérose. Le sang circule moins bien, et son oxygénation est réduite, ce qui peut engendrer des crises d’angine de poitrine ou encore un infarctus au muscle du cœur. Le massage a le pouvoir de réduire le stress; jumelé à un mode de vie sain et une bonne alimentation, le massage agit en prévention de plusieurs complications possibles.

La lymphe, un liquide translucide passant dans le système lymphatique et se dirigeant vers le sang, circule seulement dans le mouvement. Ce système a entre autres pour rôles d’éliminer des microbes et des toxines. De plus, il transporte des anticorps à partir des ganglions lymphatiques, où ils sont formés, jusqu’au sang. L’activité physique, tout comme le massage, qui agit un peu comme l’exercice sur les muscles, favorise sa bonne circulation.

Les manœuvres du massage suédois sont orientées pour diriger le sang vers le cœur. Le retour veineux y étant facilité, le cœur se relaxe, diminue sa fréquence de battements  et son muscle s’étire davantage. Ce massage dilate les vaisseaux artériels et veineux de la peau et des muscles, permettant qu’une grande quantité de sang vienne irriguer les organes massés. Ces organes sont donc mieux alimentés, mieux oxygénés et mieux drainés de leurs déchets. On peut remarquer une considérable augmentation du nombre de globules blancs de 11 à 13% dans un massage de détente. Ces derniers, aussi appelés leucocytes, sont responsables de combattre les microbes, de remplacer nos cellules mortes par de nouvelles et ils ont même le pouvoir de manger des cellules dites cancéreuses. En plus de renforcir notre système immunitaire, le massage réduit la tension et l’hypertension artérielles. Comme abordé dans la section traitant du système digestif, l’hypertension artérielle, dont un important facteur est le stress,  grafigne l’intérieur de l’artère du cœur, laisse s’y déposer des matières grasses et provoque à long terme l’athérosclérose. Le sang circule moins bien, et son oxygénation est réduite, ce qui peut engendrer des crises d’angine de poitrine ou encore un infarctus au muscle du cœur. Le massage a le pouvoir de réduire le stress; jumelé à un mode de vie sain et une bonne alimentation, le massage agit en prévention de plusieurs complications possibles.

La lymphe, un liquide translucide passant dans le système lymphatique et se dirigeant vers le sang, circule seulement dans le mouvement. Ce système a entre autres pour rôles d’éliminer des microbes et des toxines. De plus, il transporte des anticorps à partir des ganglions lymphatiques, où ils sont formés, jusqu’au sang. L’activité physique, tout comme le massage, qui agit un peu comme l’exercice sur les muscles, favorise sa bonne circulation.

Les manœuvres du massage suédois sont orientées pour diriger le sang vers le cœur. Le retour veineux y étant facilité, le cœur se relaxe, diminue sa fréquence de battements  et son muscle s’étire davantage. Ce massage dilate les vaisseaux artériels et veineux de la peau et des muscles, permettant qu’une grande quantité de sang vienne irriguer les organes massés. Ces organes sont donc mieux alimentés, mieux oxygénés et mieux drainés de leurs déchets. On peut remarquer une considérable augmentation du nombre de globules blancs de 11 à 13% dans un massage de détente. Ces derniers, aussi appelés leucocytes, sont responsables de combattre les microbes, de remplacer nos cellules mortes par de nouvelles et ils ont même le pouvoir de manger des cellules dites cancéreuses. En plus de renforcir notre système immunitaire, le massage réduit la tension et l’hypertension artérielles. Comme abordé dans la section traitant du système digestif, l’hypertension artérielle, dont un important facteur est le stress,  grafigne l’intérieur de l’artère du cœur, laisse s’y déposer des matières grasses et provoque à long terme l’athérosclérose. Le sang circule moins bien, et son oxygénation est réduite, ce qui peut engendrer des crises d’angine de poitrine ou encore un infarctus au muscle du cœur. Le massage a le pouvoir de réduire le stress; jumelé à un mode de vie sain et une bonne alimentation, le massage agit en prévention de plusieurs complications possibles.

La lymphe, un liquide translucide passant dans le système lymphatique et se dirigeant vers le sang, circule seulement dans le mouvement. Ce système a entre autres pour rôles d’éliminer des microbes et des toxines. De plus, il transporte des anticorps à partir des ganglions lymphatiques, où ils sont formés, jusqu’au sang. L’activité physique, tout comme le massage, qui agit un peu comme l’exercice sur les muscles, favorise sa bonne circulation.